Réserve naturelle régionale du Fel

Historique du site et nouveau classement

Située dans le nord de l’Aveyron, dans la vallée du Lot, en aval de la confluence entre le Lot et la Truyère, la Réserve des Coteaux du Fel est l’unique Réserve naturelle régionale classée dans le département de l’Aveyron. Son histoire a débuté en 2003, lorsque plusieurs propriétaires de la commune du Fel étaient soucieux de préserver la biodiversité sur leurs terrains qui abritaient notamment le Lézard ocellé, une espèce rare et menacée. La LPO les a accompagné pendant plusieurs années pour mieux connaitre le site, mener la concertation avec les acteurs locaux (propriétaires, usagers, collectivités, associations, …) et constituer un dossier de demande de classement en Réserve naturelle auprès de la Région.

Moyen-argus © J-L Rapin     

Un premier classement des Coteaux du Fel en réserve a eu lieu le 10 février 2011 par délibération de l’ex-Région Midi-Pyrénées sur 80 ha, pour une durée de 10 ans renouvelable. En 2020, un des propriétaires privés a notifié le retrait de son accord, empêchant le renouvellement tacite du classement de la Réserve. La commune du Fel et plusieurs propriétaires ont souhaité poursuivre la dynamique de préservation de cet espace remarquable, avec l’appui de la LPO. La Région Occitanie a classé la nouvelle RNR des Coteaux du Fel le 19 octobre 2022. Le site couvre désormais 123 hectares de forêts, prairies anciennes, landes sèches avec des escarpements rocheux, ruisseau, ripisylve… Certains milieux témoignent de l’activité humaine passée comme les anciennes terrasses à vignes. Ces habitats sont autant de zones refuges pour l’épanouissement d’une flore et d’une faune exceptionnelles. Le site est constitué de parcelles appartenant à 8 propriétaires privés et à la Commune du Fel. La durée de classement est désormais illimitée.                                                                                                            

Une richesse remarquable

Le patrimoine naturel du site possède une diversité remarquable en termes d’espèces et d’habitats naturels. On dénombre aujourd’hui pas moins de 1 650 espèces connues dont 389 espèces de champignons, 466 espèces de flore et 799 espèces de faune. Le site permet de préserver :

– des habitats naturels à forts enjeux : prairies anciennes pâturées, prairies mésophiles de fauche, pelouses rocailleuses à fétuque d’Auvergne, des chênaie-châtaigneraies.

– une faune remarquable : Lézard ocellé, Muscardin, Engoulevent d’Europe, Cordulégastre bidenté (libellule rare dans le département), Pouillot siffleur, coléoptères saproxyliques, des chauves-souris comme le Petit Rhinolophe, le Murin à oreilles échancrées ou encore la Barbastelle d’Europe, cortège d’araignées remarquables lié aux pelouses et landes sèches, peu communes dans la région,

– une flore et une fonge rares et patrimoniales : cortège de champignons saproxyliques avec notamment Piptoporellus soloniensis, cortège de champignons oligotrophiques, Séneçon livide et Persil des montagnes.

Les forts enjeux naturels du site sont notamment en lien avec l’existence de vieilles prairies qui n’ont jamais été retournées, ni amendées (90 % des prairies anciennes auraient aujourd’hui disparu en France) et à la présence de châtaigniers vieillissants qui offrent de nombreux habitats pour la faune et la fonge.

Prairie naturelle et forêt © L.Campourcy   

Les châtaigneraies en automne © S. Rapin

            

 

 

 

Une réglementation adaptée

La réglementation a été élaborée en concertation au niveau local et a été approuvée par les propriétaires public et privés. Son objectif est d’assurer la préservation du patrimoine naturel de la RNR en encadrant, interdisant ou limitant certains usages. Deux zones complémentaires ont été définies dans la RNR, nommées « zone de protection renforcée » et « zone de protection », afin de permettre une gradation de la réglementation en fonction des enjeux naturalistes et socio-économiques locaux. La zone de protection renforcée s’étend sur 96 hectares et la zone de protection sur 27 hectares. Ainsi, dans la RNR :

– la destruction d’espèces animales et d’espèces végétales non cultivées et du patrimoine géologique est interdite,

– la circulation des personnes par des moyens non motorisés est autorisée sur les sentiers balisés, la circulation par des moyens motorisés est interdite sur les voies non ouvertes à la circulation publique,

– les activités agricoles, pastorales, forestières, de chasse, de pêche, de cueillette sont réglementées,

– les chiens doivent être tenus en laisse,

– le campement et le bivouac sont interdits,

– les manifestations sportives ou de loisirs sont interdites.

 

Partez à la découverte de la Réserve naturelle

Ce programme est soutenu par la Région Occitanie.

 

 

 

 

Vous trouverez des informations complémentaires dans les documents ci-dessous :

Arrêté de classement du 19 octobre 2022

Liste des espèces connues (édition 2022)